St Lunaire, là où l’ ami cause…..

Ici aussi, comme ambitionné, le hors-champ aide à saisir ce graphisme, si cela est précieux pour le regardeur curieux de l’ énigme. Dans les deux fenêtres, se reproduisent les parties culminantes des supports du balcon hors-champ. Pendant qu’ en même temps, le reflet de ces deux pilastres paraissent soutenir la clef de voute de l’ encadrement des fenêtres. Cette devinette est accentuée par trois traits blancs de stationnement.

Cette image m’ évoque deux champignons colossaux type coprin  chevelu ou satyre puant ainsi que les souvenirs d’enfance de ceuillettes automnales de champignons dans les champs pignons de pin où, François ou Ernest l’ ami, cause……

autoportrait

C0682n

après le moto-portrait sur moto voici un auto-portrait sans voiture….au milieu d’un enchevêtrement hétéroclite et hérétique d’objets et de réflexions, mon profil gauche encadré de lumière comme assis sur une chaise vide comme à califourchon.

Je me régale de ces collusions du champ et du hors-champ, de l’intérieur et de l’extérieur, du végétal et du composé….toutes énigmes qui obligent au décentrage, au changement de point de vue, à l’obligation de sortir de ses référents, qui pressent à la réinventation.

moto-portrait

il y a des autoportraits, des autopsy…….maintenant des motoportraits même triple au minimum : regardez bien cette Harley (et ses reflets) garée devant le parachutiste de Ste Mère fin mai en avant première des cérémonies du 75 ième. Je salive des yeux devant ce bout de « stars and stripes » usé de vent devant.

Ah, encore un bout de motoportrait sur le bouchon du réservoir…..voir voir…… du voir en réserve! rutilance et mattitude…les deux extrêmes sur cette photo…comme les USA!