On n’efface pas les rayures d’un zèbre…

C8739n

Pas un zèbre, mais un minotaure, mi-homme mi-taureau, thème récurrent identificatoire chez Picasso : le « minotaure au verre de 1958 »;

Je me suis amusé à mettre ce tableau en scène avec le sol et un surveillant curieusement zébré de l’exposition remarquable récente de Landerneau.

Une réflexion sur “On n’efface pas les rayures d’un zèbre…

  1. Tu as encore fait mouche. Bravo une fois de plus. Ce qui me frappe aussi, c’est qu’on dirait que le minotaure a gratté ses rayures pour les transférer. Un genre de « gratter »-coller! Impact sur le tee-shirt et les chaussures, et sur le sol! Superbe cliché.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s