Seville jardins de l’Alcajar

C3472

Une grille et son ombre finement liées, laborieux de faire la part de l’une et de l’autre au premier coup d’ oeil dans cet entremêlement furieux évoquant des barbelés. Et puis cette combinaison semble trop grande pour la petite porte sombre…

Belles matières de mur et de sol ravigotées par ces rasants rayons.

Utilité de quelques secondes pour atterrir sur ce cliché, la vue attirée par cette délicate courbe d’ombre, énigmatique dans cet univers rectiligne, ouverte dans le sens de lecture vers cette petite porte parallèlement cintrée dans sa partie supérieure…le concept d’enfermement du premier plan s’oppose à celui de sortie, d’air, de fuite vers la droite…tout est là, calé : les oppositions droites-courbes, objet-ombre, noir-blanc, prison-fuite et d’autres probablement.

2 réflexions sur “Seville jardins de l’Alcajar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s