DINARD (été 2016)

c3712b

La plage de Dinard  s’agrémente en été de toiles rayées.

La brise cloque les abris zébrés, les piquets s’entremêlent.

Sensation désagréable d’être entre les maxillaires d’une énorme créature qui salive déjà avec ses yeux en étoile de chaque côté, un fond d’oeil blanc, un fond d’oeil noir… peu de moyen d’y échapper, c’est barré à droite comme à gauche, seul le recul est possible : trop tard ! ou alors filer se glisser comme une flèche sous le tissu  vers la lumière, ce cheminement hasardeux doit être immédiat…la bestiole voisine à droite verrouille déjà la gueule….toile de fond signifiante pour moi.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s