SAINT MALO (LE NAYE)

C1201nb2Le mur de la piscine du Naye, auprès du terminal ferries autorise cette ombre multiple du tronc d’arbre. Multiple, en effet, car l’ombre due aux rayons bas du soleil de soir est doublée par l’ombre provoquée par des forts projecteurs qui éclairent le parking destiné aux véhicules en partance. Cet effet complexifie et donne du mystère à cette image où s’opposent aussi le minéral et végétal.

Image à rapprocher de celle-ci ….

 

2 réflexions sur “SAINT MALO (LE NAYE)

  1. Photo énigmatique par excellence! L’ombre portée de la fourche…à vue d’oeil (si on considère que l’on peut voir avec un autre sens!) ne correspond ni à la plus basse de l’arbre ni à la plus haute! Bien sûr l’entendement et l’observation plus pointue font dire que c’est l’ombre portée de la fourche la plus basse. Il y a un décalage intéressant (je dirais génial) entre l’oeil du photographe et « l’oeil » du soleil sur le même sujet au même moment. Autre élément intéressant à mes yeux (on parle bien là encore de vision!) c’est une autre énigme de ce cliché, à savoir la porte dans le mur. C’est un véritable trompe-l’oeil : la porte semble, à première vue, être surmontée par un espace lacunaire dans le mur par lequel on aperçoit la végétation poussant au delà du mur. En y regardant de plus près, on s’aperçoit qu’il n’en est rien, le mur n’est pas interrompu au dessus de la porte et la végétation est simplement l’ombre portée de la végétation poussant non loin de l’arbre principal du cliché. J’aime aussi la symétrie créée par l’arbre et son ombre avec la porte et le portillon de grillage. Mis à part tout cela, qui n’est « presque rien (mais) « presque tout »(j’ai des citations!!), j’aime cet exemple réussi de ce qui se fait de plus en plus en milieu urbain, à savoir murs ou toits végétalisés!!! Blague à part ,l’atmosphère est magnifique, pleine de sérénité et de poésie avec cet éclat de soleil sur l’ombre portée de la fourche de l’arbre et cette toute petite « fleur  » qui semble éclore grâce à cela, juste entre l’ombre et le pied de l’arbre. Quelle beauté. Cette photographie est vraiment un jeu d’ombre et de lumière extrêmement généreux. Je ne me lasse pas d’y revenir. Je me souviens tout d’un coup de la citation de Michel Frizot : « Toute photographie fait énigme » et je pense que tu as, une fois de plus, rendu justice à ce que tu as vu (allusion à Pentti Sammallahti). Ce soir encore, je ne peux que te dire MERCI pour ce que tu m’as offert. ( Tu vois, mon nez fracturé ne m’a pas empêchée de voir…).Au grand plaisir de partager d’autre moments d’élection…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s