Saint Malo (remparts)

C1799nb3

Minéral granit, lichens crustacés, azur zébré….. triplette de plantes, résistantes au vent et aux embruns salés, en se cramponnant fermement, à l’instar d’une bernique, dans le moindre hiatus de la fortification malouine…

Publicités

RENNES (KKK?)

C1631c

Ici ou là, pour tous prétextes, fleurissent ces structures éphémères. Je ne peux m’empêcher de tressaillir car elles me suggèrent à chaque fois le KKK. Peut être parce que je viens de lire une biographie passionnante de MLK, héraut du combat non violent pour la cause Noire, puis, ensuite, pour une répartition plus équitable des richesses qui culmina avec la « campagne des pauvres« . [Sylvie Laurent, « Martin Luther King » aux éditions du seuil] Ce personnage est, à mon sens, un des plus marquants et prégnants du 20ième siècle aux USA. L’actualité du 18 juin avec cette fusillade d’origine raciste à Charleston (Caroline du sud) résonne avec l’engagement de cet homme, il y a 60 ans.

Au delà de cette évocation historique, cette photo présente un jeu graphique intéressant : les courbes au sol répondent à celles des tentes; les graphismes rectilignes verticaux et horizontaux s’opposent aux courbes et structurent le fond. Cet antagonisme crée un rythme et le mystère un peu pesant de cette image.

SAINT MALO (rue Ville-Pépin)

18 (7)

La rue Ville-Pépin est une rue de St Malo où il ne pleut pas plus qu’ailleurs, il n’y a pas non plus, ici, plus de soucis ou d’accidents qu’ailleurs!

Cette image est insolite : en l’absence de soleil rasant, seul le point d’interrogation, inversé, existe, terne, dessiné sur le mur. La lumière rasante sculpte cette calligraphie complexe, magnifie les textures et les matières : la photo est donnée au photographe !  L’oeil y perd son latin à essayer de comprendre l’ombre du fil, qui arrive juste au sommet du point d’interrogation…

« On ne prend pas une photographie, on la « voit », puis on la partage avec les autres. » Bernard Plossu.