Ste Ouine

C0491nb

La Sainte-Ouine, dépeuplée de ses visiteurs assoiffés de sensations, offre de beaux points de vue forgés de volumes disparates, de triangles, de verticales qui s’ajustent en rythme binaire. Un goéland unique, lui, supervise majestueusement, le désordre engendré par cette fête foraine et donne une note de légèreté. Cette photo n’est composée (à part le goéland) qu’avec des éléments triviaux qui ne valent que par leurs galbes et leur répartition : la structure est pyramidale avec une base massive, large et un sommet pointant le goéland.

Pourquoi prendre cette photo, la montrer, pourquoi mon regard se scotche et tourne à cet endroit avec l’idée qu’il y a quelque chose à faire?…..je me pose la question sans avoir de réponse : c’est l’inspiration (ou l’expiration) probablement, magique, inattendue, elle surgit sans la chercher, et s’impose.

Cette photo respire par ce goéland, tout petit, élégant, léger, solitaire, qui contraste avec les autres éléments binaires grossiers. Il s’arrache des embarras terrestres……la composition fait que l’œil s’oriente inévitablement vers cet oiseau inspiré, dégourdi, qui s’éloigne….tout y conduit toujours…..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s