PANAREA (2)

5692A

J’ai un gros faible pour cette photo : le rythme binaire (2 sièges, 2 coussins, 2 ouvertures, 2 traits d’ombre…) lui donne un effet reposant et serein. Les élèments graphiques s’articulent ensemble et se complètent parfaitement, à mon sens …..ce cliché donne envie de s’asseoir…….carpe diem

Publicités

STROMBOLI (5)

5488A

Dans les ruelles de Stromboli, les triporteurs et les scooters sont rois, en voici un exemplaire, dragonne du casque à l’air, doigts sur le frein, genoux écartés, qui déboule à relativement grande vitesse des ombres des bougainvilliers……………..à bien observer, on croirait un sosie de feu Georges Moustaki ?

PANAREA (1)

5647c

Panarea est une petite île de l’archipel des Eoliennes qui a la faveur de la jet set…..tout est nickel et propret  ici (trop!), bien rangé, la lumière forte du soleil sculpte des compositions magnifiques dans ces ruelles qui descendent vers la mer entre de superbes propriétés blanches et fleuries…………vers le nord, l’œil est toujours ravi de la silhouette triangulaire de Stromboli ……….

STROMBOLI (4)

5352a

Partis en ferry de Naples la veille au soir, l’arrivée sur Stromboli s’est faite tôt le matin : il est 5h15, le jour se lève et nous voilà déjà sur le pont ! Le spectacle vaut le réveil précoce par les  employés du ferry qui cognent leurs clefs sur la porte des cabines concernées par la descente à cette escale. l’île se présente comme un triangle isocèle parfait de 900m de haut, surmonté d’un nuage matinal et bordé d’un liseré blanc : le village de Stromboli. Salomé semble encore dans les nuages de sommeil. Une longue et chaude journée nous attend avant une petite sieste, l’ascension en fin d’après midi dans la caillasse et la descente de nuit avec lampe frontale et masque pour éviter la poussière : inoubliable !  (gros avantage des appareils numériques pour faire ce genre de clichés en basse luminosité et en haute sensibilité)

STROMBOLI (3)

5487Blg

Encore un petit aperçu du village de Stromboli, décoré de multiples arbustes très colorés, bougainvilliers, hibiscus avec des fleurs parfois jaunes et de taille inimaginable au nord ouest de la France. Typiques des îles Eoliennes, les câpriers donnent à voir des fleurs magnifiques, dont les boutons, à une certaine période, sont récoltés et mis en salaison avant d’être dégustés (en câpres) dans salades ou sur les pizzas. Si ces quelques clichés vous incitent à aller par là, ne pas manquer l’ascension du volcan et le spectacle inoubliable au sommet.