ANTELOPE CANYON (bis)

3955Dblog

Une deuxième vue d’Antelope Canyon, qui est ressortie en regardant les photos avec six mois de recul. Cette version a ma préférence, une preuve de plus que le temps est un élément très important dans le choix final.

Cette façon de faire en intégrant le facteur temps apparaît un peu contradictoire en ces périodes de photographies numériques. En effet la prise de vues en numérique est facilement multiple (on tombe vite dans le piège de se dire : j’en fais beaucoup, il y en aura au moins une de bonne), le choix et l’élimination immédiate sur l’écran arrière de l’appareil font perdre au photographe ce recul important pour se dégager de l’affectif qui entoure le moment de la prise de vue.

Quelques temps plus tard, la vision est différente, mature, et la vue d’ensemble des photographies permet d’envisager des séries.

Publicités

BAIE DE ST MALO

4674Eblog

La plage de Rochebonne, les goélands, la mer, les vagues, les rochers, le vent, l’odeur iodée …….. la vue sur toute la baie de St Malo au gré des nuages qui filtrent cette belle lumière de fin d’hiver. La silhouette caractéristique de Cézembre est soulignée par cette flaque marbrée de ciel qui s’écoule lentement sur l’estran. Au fond, on devine le phare du grand jardin et derrière,  le cap Fréhel. Ce spectacle qui évolue de minute en minute réjouit les yeux, alimente une excitation qui capte tous les sens du photographe et permet de nombreux déclenchements. Pendant ces moments forts, on ne sent pas le temps passer : grand plaisir!

La sélection du cliché final confine parfois à un dilemme cornélien : seul le temps, en laissant reposer les images, aide souvent à  affiner le choix ultime.

Mois de la photographie 2013 Cherbourg-Octeville

En complément du message déjà posté sur le mois de la photographie 2013 de Cherbourg-Octeville, je vous indique que je viens d’apprendre que je suis deux fois lauréat au concours qui accompagne cette manifestation (meilleure photo noir et blanc et meilleur auteur). Au delà de la satisfaction pour cette reconnaissance, je ne connais pas la nature du prix…..la surprise sera au vernissage  vendredi 29 03 à 19 h à la salle des fêtes de Cherbourg……vous y êtes conviés!!

SOUS PREFECTURE (St Malo)

4483Cblog

La sous préfecture de St Malo présente des reflets dans ses vitres qui permettent de faire un lien avec un article précédent : distorsions toujours présentes, cette fois des pigeons plutôt qu’un goéland………La forte distorsion du toit et de la netteté a attiré mon oeil et j’ai attendu un bon moment des oiseaux en meilleure position possible au milieu de ces branches hivernales penchées; cette fois ci, l’oeil n’est pas « bloqué » à droite par un montant de la fenêtre, les oiseaux sont libres de se poursuivre sans limite…………

LEES FERRY CAMPGROUND (ARIZONA)

4063DDblog

Lees ferry est un endroit charmant, très à l’écart des hordes de touristes. Nous avons déjeuné ici, à l’heure de midi, le camping était complétement vide et nous avons pu profiter de l’ombre des ces tôles et surtout du calme et du silence ……..Sur le site du camping , ne manquez pas le panorama de Horseshoe bend : on s’y croirait……………[En bas à droite du panorama, vous pouvez voir d’autres panoramas du coin et d’ailleurs]……Cette photo est un clin d’oeil à R. Depardon et sa photo de White sand de 1982 sur cette page …………….sans les touristes……….

Une citation à lire et relire…..(voir les liens)..Qu’en pensez vous ?

Ce qu’on recherche et respecte dans l’art ce n’est pas une expression originale, ni l’intérêt d’un public, mais le processus de figuration lui-même, quand il vise à produire une image tout simplement juste ; une justesse qui a, en soi, une valeur de formation dans l’expérience du monde.

Si on pense, comme je le fais moi-même, que cela est déjà en soi une réussite, on admet alors que l’art ne peut être qu’autonome, gratuit, qu’il n’a pas d’objet mais qu’il a une fonction : celle de nous permettre de regarder le monde, précisément de cette façon-là.

« Jeff Wall »

Jean-François Chevrier  éditions Hazan déc. 2006